Le cabaret inachevé

de D. Lelong

"Didier Lelong a aussi convoqué en paroles bon nombre de ses pairs pour rendre un vibrant hommage à l'art qui les a réunis : le théâtre. Intelligemment, tous ces bons mots sont distillés à travers une succession de saynètes qui multiplient les références, comme un jeu de miroirs à l'infini..." (F. Littamé / L'Union du 20.01.02)

"Une sorte de marché aux puces du théâtre contemporain. Une forme bizarre, faite de chansons, de poésie, de danse et de magie. Trois principes inébranlables guident la démarche de cet homme-orchestre débridé : l'envie, le plaisir, la polémique. Et un verbe, toutes ses actions : jouer. C'est son mot d'ordre (ou de désordre), la clé de toutes ses inventions. Didier Lelong a ce pouvoir des enfants qui construisent des cabanes, des palais, des pays avec ce qui leur tombe sous la main, partant dénicher trésors, l'imagination féconde et la curiosité..." (S. Tesson / L'avant-scène théâtre juin 2003).

"Le sous-titre de cette pièce : je crois que j'ai toujours un peu détesté le théâtre. Cela ne ressemble pas à l'auteur." (J.P.V du 28.03.03)