Les soliloques du pauvre

de Jehan-Rictus

Une mise en scène simple pour une lecture-pupitre qui privilégie l’émotion du poète, ses révoltes.
Pour fond sonore, l’élaboration d’une ambiance concoctée avec des instruments enfantins.
Réalisée en direct, c’est un répétitif clin d’œil au public au gré des saisons déclinées dans ces soliloques. Le pauvre fait la musique comme il dit la poésie, avec les outils à sa portée. Lumière sobre, juste écrin au fil des saisons, inspiratrice d’écoute du verbe haut.